L'Esprit Saint et la Pentecôte

L'Esprit Saint et la Pentecôte

Article 8 du Catéchisme de l’Eglise Catholique

" JE CROIS EN L’ESPRIT SAINT "
687 " Nul ne connaît ce qui concerne Dieu, sinon l’Esprit de Dieu " (1 Co 2, 11). Or, son Esprit qui le révèle nous fait connaître le Christ, son Verbe, sa Parole vivante, mais ne se dit pas lui-même. Celui qui " a parlé par les prophètes " nous fait entendre la Parole du Père. Mais lui, nous ne l’entendons pas. Nous ne le connaissons que dans le mouvement où il nous révèle le Verbe et nous dispose à L’accueillir dans la foi. L’Esprit de Vérité qui nous " dévoile " le Christ " ne parle pas de lui-même " (Jn 16, 13). Un tel effacement, proprement divin, explique pourquoi " le monde ne peut pas le recevoir, parce qu’il ne le voit pas ni ne le connaît ", tandis que ceux qui croient au Christ le connaissent parce qu’il demeure avec eux (Jn 14, 17).
688 L’Église, communion vivante dans la foi des apôtres qu’elle transmet, est le lieu de notre connaissance de l’Esprit Saint :
– dans les Écritures qu’Il a inspirées ;
– dans la Tradition, dont les Pères de l’Église sont les témoins toujours actuels ;
– dans le Magistère de l’Église qu’Il assiste ;
– dans la liturgie sacramentelle, à travers ses paroles et ses symboles, où l’Esprit Saint nous met en communion avec le Christ ;
– dans la prière dans laquelle Il intercède pour nous ;
– dans les charismes et les ministères par lesquels l’Église est édifiée ;
– dans les signes de vie apostolique et missionnaire ;
– dans le témoignage des saints où Il manifeste sa sainteté et continue l’œuvre du salut.

LE SACREMENT DE LA CONFIRMATION
1285 Avec le Baptême et l’Eucharistie, le sacrement de la Confirmation constitue l’ensemble des " sacrements de l’initiation chrétienne ", dont l’unité doit être sauvegardée. Il faut donc expliquer aux fidèles que la réception de ce sacrement est nécessaire à l’accomplissement de la grâce baptismale (cf. OCf prænotanda 1). En effet, " par le sacrement de Confirmation, le lien des baptisés avec l’Église est rendu plus parfait, ils sont enrichis d’une force spéciale de l’Esprit Saint et obligés ainsi plus strictement à répandre et à défendre la foi par la parole et par l’action en vrais témoins du Christ " (LG 11 ; cf. OCf prænotanda 2).

CATÉCHISME DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE

« Depuis un certain nombre d’années, l’Eglise favorise et met en oeuvre une pastorale de l’accueil des demandes sacramentelles, avec le souci d’entrer effectivement en dialogue avec les personnes qui les présentent , et de faire évoluer leurs motivations vers la foi. En plus de cette pastorale de l’accueil, l’Eglise ne craint pas de prendre l’initiative en invitant à faire la rencontre du Christ dans les sacrements.
Il faut « proposer la confirmation » à tous les baptisés, jeunes et moins jeunes. Et ce pour plusieurs raisons : parce que Dieu s’y déclare dans le signe de la confiance ; parce la confirmation est un don reçu qu’elle accomplit ce qui a commencé au baptême ; qu’elle fait croître en nous le désir de vivre en disciple du Christ et participer à son corps, sous l’action de l’Esprit.
Article extrait de la revue Célébrer n° 280 de Philippe Barras



Posted on 24/03/2015 0 2148

Leave a CommentLeave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Blog archives

Blog categories

Derniers commentaires

Pas de commentaires

Nouveaux produits

Blog search

Comparer 0
Précédent
Suivant

Aucun produit

À déterminer Livraison
0,00 € Total

Finaliser (valider) la commande et payer